• Etape 01 La bonne cheminee

     

     

    Une cheminée le permet. La cheminée est le "moteur" de chaque poêle-cheminée et donc la condition préalable pour passer d’agréables soirées devant un bon feu. Même si votre bâtiment ne dispose pas encore d’une cheminée adaptée, ne renoncez pas à un bon feu. Un montage ultérieur est tout à fait possible.

  • Etape 02 Contacter le ramoneur

     

     

    Le spécialiste sait ce qui est important

    Il convient d’observer qu’un poêle-cheminée est soumis à une obligation de déclaration et doit être approuvé par votre ramoneur avant sa première mise en service. Nous vous recommandons donc de discuter avec votre ramoneur avant faire de raccorder un poêle-cheminée.

  • Etape 03 Choisir la bonne puissance calorifique nominale

     

     

    Les poêles-cheminées diffèrent non seulement par leur aspect et leur design, mais également par leur puissance calorifique nominale. Elle joue un rôle important dans le choix de votre poêle-cheminée. Il s’agit de la puissance calorifique/de dégagement de chaleur maximal obtenu en fonctionnement permanent. Ce n’est qu’en choisissant la bonne puissance calorifique nominale que vous ne surchargerez pas votre poêle-cheminée et ne produirez pas une surchauffe désagréable dans les pièces. Cela vous permettra d’obtenir la température qui convient à votre bien-être personnel. Le besoin en chaleur ne se détermine pas en fonction de la surface totale du bâtiment, mais surtout en fonction de la surface où sera installé le poêle-cheminée. Pour les anciens bâtiments, la règle de base suivante s’applique : 1 kW pour 10 m2 de superficie. Le besoin en chaleur des nouveaux bâtiments, maisons basse énergie ou passives, est lui beaucoup plus faible. 1 kilowatt par heure est généralement suffisant pour chauffer une surface habitable de 15 à 20 m2.

  • Etape 04 Independant de l’air ambiant ou dependant de l’air ambiant

     

     

    Tout sur l’alimentation en air frais

    Habituellement, la pièce de vie fournit l’oxygène nécessaire au processus de combustion. Dans certains bâtiments particulièrement hermétiques, comme les bâtiments très bien isolés, cela n’est pas garanti. Dans ce cas, vous pouvez obtenir l’air de combustion de l’extérieur ou d’une autre pièce (alimentation en air frais externe). Tous les poêles-cheminées skantherm sont équipés d’une alimentation en air frais externe.

    Mode de fonctionnement indépendant de l’air ambiant – testé et certifié : Beaucoup de nos poêles-cheminées sont indépendants de l’air ambiant et sont testés et certifiés par le DIBt (Deutsches Institut für Bautechnik). Le mode de fonctionnement indépendant de l’air ambiant est prescrit par la loi qui pose des exigences élevées en matière d’étanchéité des poêles-cheminées, par exemple pour l’utilisation d’un poêle-cheminée dans des bâtiments et pièces particulièrement hermétiques (maisons basse énergie et passives). Vous devez en discuter avec votre ramoneur.

     

     

  • Etape 05 Exigences juridiques

     

     

    Installation du poêle-cheminée. Le poêle-cheminée doit être impérativement raccordé en référence aux normes nationales et européennes en vigueur ainsi que sous le respect des réglementations locales ! Pour vous assurer du bon raccordement de votre poêle-cheminée, nous vous recommandons, avant de procéder à son installation, de vous informer auprès des autorités compétentes qui vous instruiront des réglementations locales à observer et vous remettrons, après installation adéquate, les autorisations éventuellement nécessaires. Observer qu'en Allemagne, l'installation d'un poêle-cheminée doit êtredéclarée !

    Dans les autres pays ou les pays hors de l'UE, les prescriptions en vigueur peuvent diverger en partie.

| mentions légales
| Recommander le site
| Imprimer la page